Précautions & entretien courant d'un moteur 2 temps semi-Diesel !

Précautions importantes
Avant tout démarrage à froid il est fortement conseillé de vérifier : les niveaux de liquide de refroidissement, d'huile moteur (2 jauges), d'alimenter les divers graisseurs accédant au moteur et point très important d'effectuer une lubrification manuelle en effectuant 60 à 100 tours dans le sens des aiguilles d'une montre à l'aide de la manivelle prévue à cet effet à la pompe à huile (Boschöler) située sous le volant moteur gauche & après ouverture de la coulisse d'accès.
De part sa conception particulière, ce moteur a la possibilité de tourner dans les deux sens, il est néanmoins impératif de l´arrêter immédiatement dans le cas d´inversion de rotation en effet, outre le risque d´accident dû à ce retournement du sens de marche, la pompe à huile n´alimentant plus les organes mécaniques, des dégâts considérables pourraient être occasionnés au moteur, les modèles pourvus de capots de poulies possèdent d´ailleurs un indicateur de rotation dans le poste de conduite.
Si vous démarrez votre moteur à l'aide d'essence et de la bougie avec le vibreur, il est fortement conseillé d'employer de l'essence/huile deux temps ou un mélange essence/gasoil à de l'essence pure dont la composition est trop sèche.
Entretien régulier !
Les filtres à huile (secondaire, situé dans le réservoir supérieur) & le filtre à carburant seront entretenus à intervalles réguliers en démontant les rondelles de feutre qui seront nettoyées dans un bain de dégraissant moteur à froid ou à défaut, dans de l'essence, les rondelles seront ensuite séchées et remontées avec soin.
Ne négligeons surtout pas la propreté du filtre primaire (tamis) de récupération d'huile situé dans le fond du carter, en effet, une accumulation de lubrifiant à cet endroit risquerait l'emballement du moteur par surcharge de carburant, suivi de son explosion éventuelle.
Dans cette hypothèse la seule solution à envisager est le colmatage de l'admission d'air du moteur dans l'espoir de l'étouffer, ou de dévisser la vis de décompression dans la culasse avec les risques d'incendies que cette solution comporte.
Insistons également sur un nettoyage périodique du système d´échappement, lumière et tubes qui, suite à la combustion incomplète des résidus d´huile s´accumulant dans le conduit, ont la fâcheuse tendance de, lors du fonctionnement du moteur sous forte charge prolongée avec pour conséquence une élévation importante de la température d´échappement, s´enflammer spontanément et induire une auto-combustion des suies accumulées, transformant ainsi la buse d´échappement en un gigantesque chalumeau.
Le filtre à air sera lui après dépoussiérage de son environnement démonté et la charge en fibre de coco de l'élément filtrant sera déroulée et nettoyée de la même façon que les filtres à huile et carburant.
Après séchage cette fibre sera modérément imprégnée d'huile de moteur avant d'être replacée, à l'aide d'une baguette, entre les deux cloisons métalliques du corps de filtre.
Le démarrage !
Pour ce qui est de la mise en marche, rien de bien compliqué, je ne m'étendrai pas sur le démarrage à l'essence que je ne préconise pas pour les raisons évidentes que dès le moment ou l'on emploie ce système, une batterie devient nécessaire avec tous les ennuis que cela comporte pour des véhicules à usage très limité, d'autant plus que la bougie à une fâcheuse tendance à l'encrassement ce qui oblige à son démontage avant chaque démarrage et son nettoyage complet.
Reste alors la bonne vieille méthode du préchauffage de la boule à l'aide d'une lampe à souder ou autre chalumeau. Dès que celle-ci devient rouge cerise, quelques coups de levier de pompe d'injection manette d'accélération à fond, quelques "balancements" au volant moteur et votre moteur est parti, réduire la manette de vitesse et laisser tourner un peu au ralenti accéléré tout en s'assurant que le moteur tourne dans le bon sens sinon, bloquer le levier d'injection pour arrêter le moteur et dès que celui-ci recommence à "balancer" avant son arrêt total, redonner quelques coups de pompe pour le relancer et ainsi le ramener dans son sens de rotation.
N.B : il est quelques fois nécessaire de répéter l'opération plusieurs fois avant qu'il ne se décide à tourner du bon côté, eh oui, il est parfois têtu...
Et le reste...!
Concernant le reste de l'entretien du tracteur, rien de spécial n'est à conseiller, il se résume aux vérifications classiques des niveaux d'huile de boîte de vitesses, batterie le cas échéant, pression des pneus, tension de la courroie et graissage de tous les points prévus, direction, leviers de commande, etc.... !

Visionnez le système de graissage (Le "Boschöler !) en cliquant ci-contre :
Téléchargez le plan de graissage en .pdf du LANZ Bulldog comprimé Zip en cliquant ci-contre :
Attention : Si vous ne possédez pas de programme de traitement de fichiers ADOBE Acrobat, vous pouvez télécharger le logiciel en cliquant ci-contre :
Attention : Si vous ne possédez pas de programme de décompression de fichiers Zip, vous pouvez télécharger le logiciel en cliquant ci-contre :
Les LANZ à travers le monde !
Retour page LANZ        

Les LANZ parmi le monde !

Vous désirez visiter la page réservée aux liens se rapportant aux sites des tracteurs anciens et principalement des "LANZ", identifications, ventes, achats, etc...! Alors cliquez ci-dessous !...


Christian Decroly.
Contact : track491@gmail.com
Dernière mise à jour, le 25 novembre 2003.